Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/07/2018

Coup de pompe !

Coup de pompe !

MARSEILLAN 08 Juillet 2018

_IGP2581.JPG

J’aurais voulu que la randonnée des vacanciers organisée par le club de Marseillan soit aussi belle que celle de Marvejols la veille.

Au départ tout était réuni pour qu’elle soit magnifique, une inscription près du port sous un ciel limpide qui annonçait la chaleur._IGP2580.JPG

Une virée qui commence prudemment, car le trafic n’est pas le même qu'en Lozère. Jérôme, Josie, Jacques, Noëlla et moi partons ''cools'' sur des routes bien connues.

_IGP2584.JPG _IGP2583.JPG

Passant Florensac, St-Thibery (où nous croisons une partie du Codep mené par James, et Jacques), Valros, Alignan-du-Vent, Margon avec son château dont les tours dominent et charment le paysage vinicole; viendra Roujan, Neffiès et la montée de la Rouquette qui nous enchante chaque fois par la vue imprenable qu’elle nous offre.

_IGP2588.JPGLa fontaine sur l’autre versant, lieu du ravitaillement, permet de retrouver les copains d’autres clubs et, à l’ombre, la pause se fait récupératrice car, maintenant, la chaleur est bien présente. L’été est bien là.

_IGP2590.JPG_IGP2591.JPG

_IGP2593.JPG

Se laissant glisser vers Cabrières, on retrouve une route en plein « cagnard » vers Lieuran-Cabrières où mes jambes et mon corps commencent à donner des signes de faiblesse.  

Noëlla a filé devant alors que je répondais à un appel téléphonique. Jérôme, Josie et Jacques, m’attendent au détour d’un lacet et je continue tant bien que mal dans leurs roues jusqu’aux portes de Nizas où je suis obligé de poser le pied à terre.

Je sais à cet instant que c’est fini pour moi, l’effort fourni la veille à Marvejols, la soirée qui fût empreinte de crises, une nuit passable et la chaleur qui m’accable maintenant m’interdisent de continuer le moindre coup de pédales.

Jérôme reste à mes côtés alors que Josie et Jacques foncent vers Marseillan chercher Noëlla (qui, en fait, s’est un peu égarée à Conas au lieu de tourner avant, vers Castelnau-de-Guers) et un véhicule pour venir me récupérer.

Pendant ce temps, à Nizas, Jérôme s’inquiète car mon état s’aggrave un moment. Le temps de me donner le traitement que je fais suivre en cas de crise, et que celui-ci fasse sont effet, je finis par retrouver, un tant soit peu, un semblant de mieux.

La voiture de Jacques est là, et me voilà rendu à Marseillan où Josie et Noëlla nous attendent.

Jérôme arrive très vite à son tour, à la force des coups de pédales, pour se rafraichir d’une boisson bien fraîche.

Finalement, tout rentre dans l’ordre pour moi avec un après-midi récupérateur, alité.

Des idées sombres encombrent mon esprit, dans ces moments difficiles, ainsi que des idées saugrenues ("j’embête mon monde avec mes problèmes") que s’efforcent de dénoncer mes compagnons de routes du jour.

Je peux dire un grand merci à mes compagnons de l’Amicale, je peux décerner une grosse médaille en chocolat à Jérôme, mais ils n’en ont que faire, car pour eux c’est le naturel qui se dégage : ce sont de vrais amis.

Je voulais une belle randonnée comme la veille, mais trop d’envies, trop de passion, trop de tout et voilà le résultat !

Un coup de pompe !

Pierre

Texte et photos Pierre H.

Mise en page MFB

Écrit par LA - mise en page MF | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.