Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/06/2016

Trèbes - Le Laouzas

 Trèbes-Le Laouzas,  

Un décor hors norme aux paysages changeant au gré des tours de pédales.

Un canal royal où les plaisanciers au mouillage se préparent pour une balade qui les portera vers Toulouse ou vers Béziers.

 

IMGP6748.JPG

Un coin de verdure, calme, apaisant où le doux chant des oiseaux vous berce alors que vous admirez un des plus beaux sites de montagne du Haut Languedoc.

Voilà le tableau d’un départ et d’une arrivée des plus bucoliques. « Trèbes, le Laouzas, Trèbes », remontant le cours de la Clamoux par des gorges offrant au cyclo le plaisir de s’élever peu à peu vers le plateau de Pradelles et lorgner un instant vers le pylône rayé de rouge et blanc qu’est le Pic de Nore.

 

IMGP6759.JPG

Influencée à la fois par les climats océaniques et méditerranéens, cette terre séduit le cyclo par ses magistrales forêts de résineux, de chênes et de hêtres. Des nuages qui descendent vers le littoral donnent du relief à la photo pendant que le cyclo dévale la pente pour se retrouver dans Mazamet arrosé par le Thoré et l'Arnette.

Les kilomètres se cumulent et les guiboles flageolent en traversant Brassac. L’hôtel de ville expose son royal domaine et le cyclo s’éternise devant le reflet de la demeure dans les eaux de l’Agout.

Vient le moment de solliciter un peu plus les gambettes et le dérailleur pour grimper sur le versant ouest des monts de Lacaune avec la récompense que tout cyclo attend, « le repas ».

La digestion sera lente car la grimpette s’accentue et le parfum des salaisons de Lacaune n’aide en rien.

C’est en soupçonnant les chevreuils blottis mais épiant la marée cyclotouriste envahir leur territoire qu’enfin le cyclo découvre le plateau des lacs des monts de Lacaune dont le Laouzas, terme de l’étape.

 

IMGP6757.JPG

 

Vient l’instant magique de se détendre soit sur le près les orteils en éventail, soit en terrasse, une boisson fraiche à nos côtés et dans les deux cas en admirant le paysage verdoyant enserrant le lac, tout en attendant le repas partagé en compagnie de cyclo de tout horizon.

La nuit passée paisiblement au cœur du parc Naturel Régional, invite le cyclo à retarder le moment de quitter ce cadre idéal. Un coup d’œil sur la rive de ce lac qui régule le cours de la Vèbre et voilà le cyclo, entre Aveyron et Hérault, traversant Murat-sur-Vèbre situé à la pointe du département du Tarn.

Si la balade fût belle en remontant la veille vers le Laouzas, elle devient époustouflante en traversant le massif de l’Espinouse Caroux. Certes, les mollets sont à rude épreuve, mais le paysage est la récompense suprême. Sommets abrupts, relief rocailleux et coloré, forêts majestueuses et villages perchés, voilà le territoire des mouflons où le cyclo s’échine puis dévale vers la vallée d’Orb puis celle du Jaur qui dévoile au fur et à mesure de remarquables bourgs.

Vient le col de la Fenille entre la Vallée du Thoré, affluent du Tarn et celle du Jaur, affluent de l’Orb pour enfin prendre l’ultime repas à Labastide-Rouairoux et filer vers le Col de Sérière, haut lieu de mémoire dont un monument commémoratif de 1944 rappelle des événements tragiques.

Enfin, vient la Cesse baignant Ferrals les Montagnes. Là commence un toboggan qui use le cyclo pour rejoindre St Julien, Félines, Trausses, Laure et enfin Trèbes au milieu d’un vignoble au vert encore tendre et dont les cépages nous livrent un nectar qui régale les papilles du cyclo.

Revoilà le canal du midi jadis canal royal, pour finir comme on a commencé, mais avec les jambes tremblantes et des tas d’images fabuleuses sur un week-end mémorable.

 Merci Hervé, merci à tes compagnons, merci Trèbes.

IMGP6741.JPG

Texte et photos Pierre HEREDIA (Amicale Larzac Aventure)

Mise en page MFB

 

 

Écrit par LA - mise en page MF |

Les commentaires sont fermés.