Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/05/2016

En ce jeudi de l'ascension ... (Pierre)

EN DIFFERE !

Ce devait être-la balade d’un dimanche d’avril.  Ce fut une balade organisée au pied levé pour l’Ascension d’un 5 mai.

IMGP6635.JPG

Jadis, il y eut les Templiers, il y eut aussi les Hospitaliers et aujourd’hui quelques rescapés de l’Amicale sur la voie de passage traversant du nord au sud le plateau du Larzac.

IMGP6702.JPG

La Cavalerie est notre point de ralliement, pour une virée servie sur un plateau en jouant de celui-ci, car ici « plateau ne veut pas dire plat ».

IMGP6639.JPGIMGP6641.JPG

Rasant l’enceinte fortifiée et sa colossale porte, voilà deux tandems et quatre randonneuses filant comme le vol chaloupé d’un busard à travers ce Larzac qui une fois encore nous réunit. Notre pédalage pourrait ressembler aux battements des ailes relevées en plané du vol à basse altitude du rapace.  

IMGP6644.JPG

 Notre Dame de Salvage

IMGP6646.JPG

Ce rapace se caractérise par une silhouette fine, légère et élégante.  Identique à lui dans nos nouveaux maillots, nous siégeons un instant devant le portail de ND de la Salvage. Je voudrais dire quelques mots du haut de l’hôtel en plein air, mais mes compagnons de route n’ont que faire de mes dires et préfèrent admirer le tapis jaune des pissenlits qui envahit le site.

IMGP6651.JPG

 

 

Mon esprit poétique en prend un coup et mon imagination aussi. Heureusement que la découverte de l’abri troglodytique des Baumes me ramène à mes rêveries.

IMGP6649.JPG

 

IMGP6657-adjust-contrast.jpg

Les formes esquissées par les rochers se transposent sans être similaires. J’ai beau poser mon numérique à tel endroit ou tel autre, le panorama donne un cadre unique et magnifique.

 IMGP6661-adjust-contrast.jpg 

D’un site à un autre, nous cheminons tout près des «  bouissières », ces chemins à l’intérieur de haies et de buis denses qui étaient destinés à protéger et à canaliser les bêtes et les gens qui les empruntaient. Je pénètre à l’intérieur et je m’enfonce dans l’ombre de ces arbustes, pendant que Jean-Marie répond à son portable qui ne cesse de brailler. On peut dire qu’il y a du réseau dans le coin et la modernité du « wi-fi » fait de notre secrétaire un personnage sollicité !

IMGP6663.JPG

Vient enfin le repas où ma rêverie me fait perdre le groupe pour me retrouver dans un cul-de-sac avec en prime un molosse qui veut faire de moi son déjeuner. Trop pour moi ! Demi-tour et me voilà sur un promontoire pour un pique-nique que je qualifierais de « géant »

IMGP6669-adjust-contrast.jpg

IMGP6670-adjust-contrast.jpg

Géant pour le décor que nous avons sous les yeux. Le viaduc de Millau, le Tarn, les Causses. Ici, tout est grandiose. L’immense jardin que forme le plateau du Larzac s’achève ici dans la bascule des Causses.  

IMGP6680.JPG

 

IMGP6681.JPG

 

Ce plateau qui n’en a que le nom m’emporte une fois de plus dans les songes, et me voilà seul à La Bastide Pradines dans la haute vallée du Cernon. Seul car écarté du parcours proposé par notre vénérable secrétaire. Véritable nid d’aigle, cette commanderie des Hospitaliers m’offre un supplément agréable avec ses maisons caussenardes.

IMGP6683.JPG

Heureusement pour moi le « wi-fi » portable de Jean-Marie me rappelle à l’ordre et me ramène dans le mini groupe rassuré. Si j’inquiète mes compagnons, il faut que je sorte de cette rêverie qui m’emporte et m’emporterait encore, tellement le pays m’attire.

IMGP6690.JPG

Restant à l’arrière pour me faire oublier, nous retrouvons sur le parcours, Jacques Izard, Nicole sa gente dame et ses deux petites filles pédalant, eux aussi dans un environnement des plus bucoliques.

Ste Eulalie-de-Cernon que nous traversons témoigne à elle seule de 600 ans de présence continue des ordres religieux et militaires d’Occident. J’aurais tendance à m’égarer à nouveau, mais enfin la sagesse me gagne et je garde toujours un œil averti sur l’avancée du groupe.

IMGP6697-adjust-contrast.jpg

Une énième bosse et retour à la Cavalerie où Noëlla et Gérard qui avait tronqué le tracé commençaient à s’impatienter.

Le busard, que j’observe un moment, a de la chance de survoler de telles contrées ! Des piles du viaduc s’élançant vers l’azur du ciel, aux rochers dressés tels des êtres immortels, c’est tout le Larzac qui rend l’imaginaire bien réel.

busard_cendre01.jpgLe busard prend son envol et plane à la faveur du vent, il observe et détecte sa prochaine victime blottie entre les roches tendres qui dessinent, ici et là, les chaos rocheux qui inondent ce plateau.

 Si, là passa le grand vent de Dieu, il y resta sûrement longtemps, car tout est admirable vu d’en haut. Et si le busard était son messager ?

Au final, tout cela s’est joué en différé. Même les messages que reçut Jean-Marie le furent.

Cet épisode fut joué avec Marie-France et Bernard, Josie et Jacques, Gérard, Jean-Marie, Noëlla, Pierre et avec la participation de Nicole, Jacques et deux petites fées.

A l’Amicale,  

Pierre

photos et récit Pierre H. mise en page MFB

Plus de photos ===>    voir album en marge

ou cliquez sur la vignette ci-dessous

Écrit par LA - mise en page MF |

Les commentaires sont fermés.