Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/04/2016

LE CAYLAR - avril 2016

 

En avril ne te découvre pas d’un fil …

Pour ce rendez-vous printanier, le célèbre dicton s’est vérifié une nouvelle fois. Un temps du Larzac dirait des « mauvaises langues ». Mais non, ce dicton est un adage populaire, fondé sur l’expérience de notre climat.

 

01 - le traditionnel depart.JPG

le traditionnel départ

Samedi matin, un vent marin poussait des nuages noirs et menaçants et laissait peu d’espoir. La troupe s’élança néanmoins et surprise à la Pezade le soleil nous attendait. La route qui mène à Cornus est toujours un enchantement, en bordure de forêts, légèrement surélevée offrant ainsi de belles perspectives sur l’immensité de notre cher Larzac. La vallée de la Sorgues dans sa parure printanière et sur une voie descente fut un réel bonheur.

02 - comme un trait d'union entre l'autriche et le rouergue.JPG

comme un trait d'union entre l'autriche et le Rouergue

03 - les autorites ont le sourire.JPG

les autorités ont le sourire ...

04 - Cornus dans un ecrin de verdure.JPG

 Cornus dans un écrin de verdure

05 - l'arrivee a St Paul des Fons.JPG

 l'arrivée à St Paul des Fons

 

A Fondamente, le réputé établissement culinaire étant fermé à cette heure matinale, nous nous sommes rabattus sur la côte de St Beaulize. 06 - en memoire de l'abbe Coste.JPGQuelques vallonnements et puis un petit aller-retour dans la « reculée » de St-Paul-des-Fonts afin de découvrir l’espace Coste. Le musée était fermé, dommage ! Il met en valeur l’œuvre de l’abbé Coste qui au-delà de son ministère consacra sa vie à la flore aveyronnaise, de la Corse et de la France. 

 

   

07 - le cirque de St Paul des Fons.JPG

le cirque de St Paul des Fons  

 

08 - St Jean d'Alcas.JPGUn autre détour par St-Jean-d’Alcas nous permit de retrouver notre ami vauclusien Raymond retardé sur la route par une déviation à Madières. Nouvelle visite afin de découvrir ce joyau très bien conservé. Et très rapidement, le plat de résistance de la matinée se présenta sous nos roues ; la côte de Tournemire.

Au Viala-Pas-de-Jaux, une aire de pique-nique face à la bâtisse templière offrit un repos bien mérité. Nous étions à nouveau sur le plateau, les difficultés derrière nous. Nous pensions que le plus dur était fait. Eh bien non ! Le vent marin dans une position de trois quart/face mit le groupe en réelle difficulté sur la route en faux-plat montant en direction de la Cougouille (912m), point culminant du Larzac.

Un regroupement s’effectua près d’une belle lavagne bordée d’aubépines en fleurs. Mais l’évènement s’est reproduit quelques instants plus tard en direction de la Blaquèrerie.

13 - Regroupement peu apres la Cougouille.JPG

Regroupement peu apres la Cougouille

14 - sur la ligne droite de l'hospitalet.JPG

Sur la ligne droite de l'hospitalet

16  - Raymond et les vases de Sevres.JPG

 Raymond et les vases de Sèvres

 

18 - La Couvertoirade.JPG

A la Couvertoirade, un groupe rentra directement et un autre s’autorisa une visite des lieux avec une belle lumière de fin d’après-midi. C’est à cet instant, bien précis que Pierrot, le « fier hidalgo de Sérignan » retrouva le groupe. Il était parti le matin même, depuis les rivages de la grande bleue, remontant la garrigue, puis les vallées des hauts cantons afin d’atteindre son « graal ».

 

 

19 - La table du banquet.JPGComme toujours la soirée a été agréable, enrichie du groupe des marcheurs rentré d’une sortie épique et glissante à souhait et d’une délégation alésienne conduite par Messire Albert et Eddius. Sans oublier Noëlla arrivée « entre chien et loup » après une journée de travail. L’apéritif était offert par Marie-Thérèse et Bernard ; le Comte Bernard fêtait ses 72 printemps en ce seize avril. Paul profita de cet instant pour nous donner les dernières nouvelles de notre ami Henri, hospitalisé en région bordelaise suite à un accident survenu le 24 mars dernier. Tous nos vœux de bon rétablissement à notre cher « Apôtre du 650B ». Puis, ce fut le repas avec la traditionnelle table de banquet dressée avec soin et délicatesse par Josie et Jacques.

Au cours du repas, Bernard a procédé à la distribution du bulletin fantaisistriel ; une édition spéciale consacrée à l’anticipatude, devrais-je-dire. Son rédacteur en chef nous proposa ensuite un long « one man show » où blagues et devinettes ont égayé l’assemblée. A l’heure du dessert, la clairette de Die a coulé à flots ; Christine fêtait ses 60 ans. Dix ans après ses 50 faisait remarquer Albert, avec habileté !

 

20160416_220713.jpg

Dimanche matin, le ciel était triste et pleurait de fines larmes qui rapidement se transformaient en une pluie froide, drue et soutenue. La troupe s’étiola, à la mi-journée le soleil réapparut mais les vélos sont restés au repos.

Une bien belle rencontre malgré une météo capricieuse. Merci à toutes et à tous qui ont contribué au succès de ces deux journées et au rayonnement de notre Amicale. 

                                       Christine et Guy Cambéssèdes

récit  Guy C. photos  Guy C. et MFB

 Plus de photos - Cliquez sur la vignette ci-dessous

                                   

 

 

Écrit par LA - mise en page MF |

Les commentaires sont fermés.