Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/03/2016

randonnée du Salagou - 06 mars 2016

A la découverte du Salagou

les rivages du Salagou (Copier).JPG

les rivages du Salagou

 

Une quinzaine d’amicalistes avait répondu à la sympathique invitation du Vélo-Club-Clermontais. Ce n’était pas vraiment une découverte mais plutôt, le « remake » d’un film bien connu. Il est vrai que l’on vient en ces lieux pour se dégourdir les muscles après l’inactivité hivernale mais aussi afin de rencontrer des amis, des connaissances …

IMG_3281.JPG

Après le « levé de rideau » de Sérignan, quinze jours auparavant, au Salagou ce sont les « trois coups » de la saison cyclotouriste qui sont donnés. Et si, d’année en année le décor reste immuable, la météo a bien le pouvoir de modifier la donne. Pour cette édition 2016, de gros nuages gris poussés par une tramontane bien formée ont rapidement assombri nos pédalées.

Avec Christine, nous sommes partis dans les derniers et nous nous sommes contentés d’un tour du lac ; avec le site du barrage en tout premier lieu, puis la vallée de la Lergue dévastée par une impressionnante crue à l’automne dernier.

5 La Lergue.jpg

La Lergue 

IMGP6198-adjust-contrast.jpg

Moulin sur la Lergue

Niché dans un repli de terrain, au pied de modestes collines, nous découvrons Octon. Comme à l’accoutumée en Languedoc, le village est entouré de vignes, puis c’est le clocher de l’église qui émerge des toitures. Et bien sûr, à l’entrée du bourg, l’inévitable cave coopérative trône en maître ; car ici la viticulture, la terre et les hommes sont intimement liés.

Octon (Copier).JPG

Octon

Sur le parvis de l’imposante bâtisse, Henri Sobella termine la pause casse-croûte, heureux de nous rencontrer, nous bavardons un instant puis il reprend la route. A peine le temps de se restaurer que Jerôme et Pierrot arrivent à leur tour.

15 Octon.JPG

brochette frigorifiée

Après avoir chaleureusement échangé, il convient de choisir son itinéraire. Nos deux amis décident de s’élancer vers le col de la Merquière alors que nous poursuivons notre progression en plaine. Il est toujours plaisant d’observer cette terre particulièrement rouge proche du grenat. Sans oublier ces ravines qui sculptent des vallonnements où seules quelques traces végétales apportent un brin de vie à ce monde minéral.

17 en montant vers Brenas.jpg

la ''ruffe'' du Salagou

A Salasc où le vent n’est guère hospitalier nous retrouvons les participants des grands circuits. Encore un effort et nous nous hissons sur les hauteurs de Liausson. Midi sonne à l’horloge, nous rentrons tranquillement sur le Campotel. Le parking se vide à grande vitesse et l’apéritif est déjà bien entamé.

la tablee du pique-nique (Copier).JPG

la tablée des amicalistes

Rapidement une grande table est dressée et les membres de l’Amicale s’installent pour un moment d’échange et de partage. Dieu Eole n’est pas en reste et attise les reliquats du foyer ayant servi à la traditionnelle grillade de saucisse. Marie-France et Bernard, très attentifs, sont au « four et au moulin » et ce, afin de satisfaire les demandes des uns et des autres.

ALA en haut de l'affiche (Copier).JPG

 

Les tables d’inscription sont désormais abandonnées, seul un panneau subsiste sur lequel l’Amicale figure « en haut de l’affiche » !

 

 

Une bien belle journée de sport et de cyclotourisme avec néanmoins une ombre au tableau ; la chute de notre ami Bernard Del Socorro. Dès les premiers kilomètres, il a fait une rencontre – non souhaitée – avec un bitume froid et rugueux. Quelques égratignures et ecchymoses sont venues tuméfier son visage et son épaule mais sans altérer son moral, ni son appétit ! (la tarte aux fraises de Noëlla n’a pas souffert).

D’ailleurs sa participation à Milan – San Remo n’est pas remise en cause. C’est sa course de prédilection, il y ambitionne un nouveau succès ! A moins qu’un certain Eddius lui vole la victoire ! D’après les indiscrétions qui se murmuraient ce dimanche en terre héraultaise, il serait en compagnie de son fidèle lieutenant Messire Albert, en camp d’entrainement sur la côte Ligure afin de se familiariser avec les fameux « capi » qui émaillent le final de la « Primavera ». Alors, qui du Comte Bernard ou du Puma de l’Aubisque l’emportera ? Affaire à suivre …

A l’heure de la dispersion du groupe, alors que le vent redoublait de vigueur, les rivages de la retenue d’eau clermontaise prenaient des allures de mer Baltique avec des couleurs allant du gris au vert sombre, et de belles vagues chargées d’écume. Seul, un Sky-surfer se jouait des éléments et prenait sans nul doute un réel plaisir à évoluer ainsi entre l’air et l’eau.

Comme quoi, il en faut pour tous les goûts …

                                                                           Texte : Christine et Guy

                                                                           Photos : Pierrot et Guy

touche printaniere (Copier).JPG

petite touche printanière

 

voir plus de photos en cliquant sur la vignette ci-dessous

 

 

Écrit par LA - mise en page MF | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.