Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/01/2016

Les Rois à St Bauzille 16 et 17/01/2016

Pic et Roi

La garrigue du Languedoc oriental est une vaste zone calcaire comprise entre la vallée de l’Hérault et celle du Rhône. Elle est bordée au nord par le piémont cévenol et au sud par la plaine littorale. C’est une terre aride couverte d’une végétation proche du maquis ; des plateaux, des cuvettes et quelques collines composent cet ensemble géographique, cette entité méridionale.

Deux sommets émergent nettement ; le Mont Bouquet (623m) dominant l’Uzège et le Gard Rhodanien et le Pic Saint Loup (658m) au nord de Montpellier. Ce dernier présente une impressionnante barrière rocheuse, faisant face à la montagne de l’Hortus.

IMG_3028.JPG

En ce samedi 16 janvier 2016, pour la première sortie de l’année, vingt un membres de l’Amicale se sont retrouvés à Cazevieille afin de gravir ce pic légendaire. Un vent violent et glacé balayait la « plaine des feuilles » sur les hauteurs de la Pourcaresse.

 

 

P1350809.JPG

Une fois l’équipe au complet, Jeanine Laurent promue en la circonstance au grade de guide, donna le départ sur une sente caillouteuse et escarpée. Heureusement, ce cheminement nous a emmenés sur la face sud dotée d’un soleil généreux.

 

1 - l'entame de l'ascension.JPG

 l'entame de l'ascension

P1350811.JPG

Au gré de l’ascension, les villages des Matelles, St Mathieu-de-Tréviers se sont dévoilés. Plus haut, c’est le bassin du Lez qui se dessine, ce cours d’eau qui alimente Montpellier et rejoint la mer à Palavas-les-Flots.

2 - tour de guet.JPG

tour de guet

 

3 - le vignoble du Pic St Loup.JPG

le vignoble du Pic St Loup 

IMG_3048.JPGPassé un imposant cairn, l’ascension devient plus pénible mais après quelques efforts, la chapelle apparaît au travers des frondaisons, puis c’est l’immense croix métallique sur fond d’azur qui nous prévient que la victoire est à portée de main.

  4 - la chapelle.JPG 

 

 

 

  

la chapelle

 

Quel coup d’œil, au nord, Mt Aigoual et Mt Lozère dans leur parure blanche, au sud la Méditerranée qui scintille de mille feux. Le lido, entre mer et étangs laisse apparaître les célèbres pyramides de la Grande Motte. Plus loin encore, le mistral soulève le sable des dunes de la pointe de l’Espiguette qui ferme la baie d’Aigues-Mortes. A l’ouest, le regard est vite arrêté par la Séranne, cette montagne orientée sud-nord qui court d’Arboras à Ganges comme un trait d’union entre la Cévenne et la plaine languedocienne. Au pied de la froide face nord, lisse et abrupte une belle route serpente. Elle mène au col de Fambétou ; juge de paix du célèbre Tour du Pic de nos amis montpelliérains. Une fois la troupe rassemblée, Bernard Del Socorro donna quelques explications à consonances cétémistes. Car entre le CTM et le Pic St Loup, il y a toujours eu un lien très fort.

 

5 - la falise de l'Hotus.JPG

la falaise de l'Hortus

IMG_3057.JPG

 

Bien à l’abri, sous un soleil radieux, le groupe s’installa ensuite aux abords de la chapelle pour un pique-nique fort agréable. Entre le saucisson de la montagne Noire et le fromage du Larzac, les bavardages allaient bon train. Et c’est juste après, lorsqu’un état de somnolence se fait sentir qu’il a été possible d’observer, durant un court instant, le lézard du Pic St Loup. Outre sa robe jaunâtre, sa particularité provient d’un port de lunettes atypique et unique en son genre. D’ailleurs, la faculté des Science de Montpellier étudie depuis plusieurs décennies cette espèce endémique. 

6 - le nique nique.JPG 7 - à l'abri du vent.JPG

le pique nique à l'abri du vent

8 - le lézard endémique.JPG 9 - au port de lunette atypique.JPG

 le lézard endémique au port de lunette atypique

  11 - le lido entre mer et étangs.JPG

 le lido entre mer et étangs

En la circonstance, le temps s’écoule toujours rapidement, il est l’heure d’engager la descente afin de regagner l’aire de stationnement de Cazevieille. Le groupe s’étiole sur le chemin du retour et les arrivées se font en chapelet, jusqu’au tableau final composé d’un quatuor : Annie, Rachel, Christine et Pierrot.

Une fois arrivés à Saint-Bauzille-du-Putois, Jeanine propose aux plus téméraires une nouvelle escapade : La Croix de Sainte Micisse, dominant les gorges de l’Hérault et la montagne du Thaurac.

 

P1350838.JPGP1350837.JPG

P1350840.JPG

La croix de Micisse 

P1350841.JPG

 

P1350852.JPGEn soirée, après le repas, les Rois ont été tirés dans la grande tradition de l’Amicale. A cette occasion, l’assemblée c’était enrichie de quelques membres supplémentaires désireux de partager ce bon moment. Distribution du bulletin, blagues et chansons ont égayé cette soirée. Nous soulignerons l’interprétation magistrale de Paul Fabre pour la chanson : « les arts ménagers ». Un Olympia serait d’ailleurs, en préparation, paraît-il ? C’est Albert qui me l’a dit ! Comme à l’accoutumée, c’est le couple Gau qui avait commandé d’excellentes galettes à Valras-Plage, accompagnées d’un cidre de bonne cuvée. Qu’ils en soient ici remerciés, à « l’an que ben »  pour une nouvelle fournée.

13 - cérémonie de la galette.JPG

 

 12 - Eddius, entre apéro et dédicace.JPG 

 Eddius, entre apéro et dédicace                          

Voici en quelques lignes, un regard sur cette journée de pleine nature et d’amitié comme l’Amicale sait nous en proposer au fil des saisons. L’hiver est maintenant bien installé, les vélos attendront encore un peu que les frimas s’estompent. Mais Jeanine, elle, n’attendra pas, dans quelques jours un avion l’emmènera sur un autre continent pour une expédition hors du commun. L’Amérique centrale du Mexique au canal de Panama ! Grande voyageuse, elle ne néglige pas pour autant les conseils. Alors, je me suis permis de lui distiller cette parole en forme de galéjade marseillaise : lorsque la piste traversera un cours d’eau ; « laisse un peu, pédaler les autres.». Au cas où un crocodile immergé attendrait sa pitance ! Peuchère, Pécaïre, pauvre Jeanine ! Mais sois tranquille, du haut des cieux l’Amicale, veillera sur ton chemin.

Pour nous autres, rendez-vous en mars du côté du Salagou, de Calvisson ou de Gigondas pour un Pâques-en-Provence du meilleur tonneau ! Et en avril (ne te découvres pas d’un fil) sur notre cher Larzac afin de fouler une nouvelle fois la terre originelle.

                                                                                                           Guy Cambéssèdes.

Le dimanche 17 Février

P1350854.JPG

les marcheurs du Dimanche

Une belle virée (un peu trop caillouteuse aux dires de certains) qui consistait à rallier , depuis Ganges et la Vallée du Rieutort, deux pics dénommés "Les jumeaux", en montant par d'anciennes mines de fer et un joli sentier, dévoilant la vallée vers Sumène.

P1350856.JPG

 

P1350864.JPG

 Récompense : un cadre idyllique pour pique niquer avec un fantastique panorama vers les Cévennes, l'Aigoual enneigé, le Ranc de Bannes, le château de Montdardier, le pic d'Anjeau, le Roc Blanc, la Séranne .....

P1350870.JPG

P1350871.JPG

Retour par un GR tranversant le Mont Méjean aux points de vue merveilleux de toutes parts.

Météo idéale pour cette belle balade : grand soleil et pas de vent.

P1350875.JPG

récit et photos Jeanine L. 

mise en page MFB  

 

 

Écrit par LA - mise en page MF |

Les commentaires sont fermés.