Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/12/2015

Le Congrès Fédéral de Montpellier

Le Congrès Fédéral de Montpellier

5 et 6 décembre 2015

 

Après pas mal de péripéties, d’espoirs et de déconvenues, le Comité Départemental de l’Hérault a pu enfin assouvir son souhait : organiser le Congrès Fédéral à Montpellier, dans la capitale régionale du Languedoc-Roussillon. C’est donc les 5 et 6 décembre dernier que le tout « gotha » de façade Corum.jpgnotre Fédération s’est réuni au Corum-Opéra Berlioz pour des travaux très certainement fructueux : compte rendu de manifestations, rapport d’activité, moral et financier de notre structure mais aussi projets à venir, échanges avec la salle, etc …

 

 

Jacques Clamouse, President du CODEP34.JPGLe CoDep 34 vient de traverser des années difficiles, une période de disette qui a failli lui coûter son existence. Quelques anciens dirigeants sont sortis de leur retraite afin de reprendre le labeur autour de Jacques Clamouse qui a su rassembler une belle équipe afin de mener à bien ce projet.

 

Notre Amicale Larzac Aventure était bien représentée, tout d’abord par celles et ceux qui se sont engagés, bien en amont, dans l’organisation de cette lourde manifestation ; les couples Baldayrou, Cauvel et Del Socorro. 

D’autres amicalistes ont participé aux travaux de l’A.G. en simple auditeur car c’était aussi l’occasion de découvrir un Congrès Fédéral.

 

 

P1350594.JPGAu total c’est 20 membres de l’Amicale Larzac Aventure qui ont arpenté les salles et couloirs du Corum durant ce week-end.

Parfois les discussions peuvent paraître abstraites pour un novice ou le rapport financier rébarbatif mais c’est sans compter sur la verve de notre Ami Henri, « l’Apôtre du 650B » pour réveiller un auditoire assoupi, par une question dont lui seul a le secret !

 

rené baldellon.JPGSamedi après-midi, René Baldellon nous a enchantés avec un tour de chant aux consonances occitanes. Une voix chaude et limpide pour magnifier tous ces paysages chers à notre cœur, du Canigou à l’Aigoual.

 

Comme à l’accoutumée dans les opéras, le dénouement n’intervient que dans le dernier acte. Et, dimanche en fin de matinée juste avant que le rideau ne se referme sur ce congrès, il y a eu la traditionnelle remise des récompenses. Outre celles du Ministère de la Jeunesse et Sport, notre Fédération attribue à ses dirigeants méritant la médaille de bronze, d’argent ou d’or. Mais au-delà de tout cela, subsiste encore, l’ultime récompense : la plaquette Jacques Faizant.

le precieux sesame.JPG

le précieux sésame

A cet instant bien précis, Dominique Lamouller a appelé sous les feux de la rampe deux amicalistes, deux personnages de notre mouvement : Paul Fabre et Raymond Henry, grands randonneurs et hommes de lettres.

la photo de famille.JPG

Le Président Fédéral assisté de Martine Cano, a rapidement brossé le profil des deux récipiendaires mais plutôt que d’égrainer une litanie de chapitres il a préféré leur laisser la parole. Et tour à tour, Paul et Raymond en toute simplicité ont enthousiasmé l’auditoire, charmé par des propos empreints d’une grande sagesse.

entoures de M. Cano et D.Lamouller.JPG

L’ovation des congressistes a été à la hauteur de l’évènement. Il est vrai que nous avions face à nous deux personnalités, deux « monstres sacrés » de notre chère Fédération.

 

Le banquet qui a suivi a été joyeux et gai, le repas excellent, les vins de Faugères appréciés.

 

DSCN2504.JPG 

Raymond et Paul ont reçu, avec bienveillance une cohorte de compliments, d’amis, de vieilles connaissances, de « compagnons de route ». Ils se sont remémorés des anecdotes, des souvenirs de diagonalistes. Paul s’est prêté bien volontiers à la séance de dédicace de son dernier opus « Souvenirs d’un cyclotouriste ou la sagesse du puma ».

avec Henri Dusseau.JPGavec Jean-Michel Bouillerot.JPG 

  

 

 

avec Henri Dusseau,  J.M Bouillerot          

  

avec Michel Jonquet, venu en voisin.JPG

avec Michel Jonquet venu en voisin

En quittant la salle du banquet, Paul s’est arrêté quelques instants devant les immenses baies vitrées qui prolongent le regard vers l’esplanade jouxtant la place de la Comédie. Puis, il m’a confié avec peut-être un soupçon de nostalgie :    «  tu vois Guy, sous ces allées de platanes, j’ai vu Fausto Coppi, lors d’une arrivée du Tour de France. C’était en … ».

Peu importe le temps qui s’écoule inexorablement. Au contact de l’air libre sur le parvis de cet imposant édifice à vocation culturelle, je réalise que nous venons de passer quelques heures agréables, délicieuses. Des instants d’Amitié et de Partage, comme un espoir, un arc-en-ciel dans la grisaille et la morosité de cet automne particulièrement triste et sale.

Guy Cambéssèdes

 

Le Congrès en image

1°)  plus de photos dans l'album

cliquez sur la vignette ci-dessous

 

2°)  montage photos Marie-France

cliquez ici ===>souvenir CF 2015.pdf

 

 

 texte et photos Guy Cambéssèdes - Mise en page MFB

Écrit par LA - mise en page MF |

Les commentaires sont fermés.